Interview : Lucile Cabout, fondatrice du studio EKRU

Passionnée par l’univers de la fibre et du textile, Lucile Cabout est la fondatrice du studio de fiber art EKRU, basé à Amsterdam. Rencontre avec une créatrice multi-talents.

Peux-tu nous présenter EKRU en quelques mots ?

EKRU est un studio de création multidisciplinaire spécialisé dans l’art textile (ou “fiber art”, en anglais), qui allie à la fois décoration intérieure, amour des matières premières et naturelles, et passion pour l’artisanat et le “fait main”. Le studio se concentre ainsi sur trois activités principales : une boutique en ligne, où je vends mes produits, fabriqués à la main et en petite série, des commandes sur-mesure pour des particuliers ou des professionnels, et des workshops, à travers lesquels je partage mon savoir-faire.

“Le textile, les fibres, c’est une sensation généralement assez agréable, douce… J’ai grandi dans ce respect des matières”

Lucile et son métier à tisser. ©Lucile Cabout sur Instagram

Dis-nous en plus sur tes workshops…

Me lancer représentait un véritable défi – que ce soit en français ou en anglais ! J’ai finalement passé le cap après avoir été sollicitée par Wildernis, un magnifique magasin de plantes basé à Amsterdam. Et… j’ai adoré le faire ! J’ai aimé pouvoir partager mon savoir-faire avec des gens que je ne connaissais pas, leur permettre de prendre du temps pour eux, faire quelque chose de manuel… Les deux heures que durent les workshops passent à une vitesse éclair. Les participants soulignent l’aspect méditatif de ce travail, et sont très absorbés.

Lucile commence par dessiner ses futures créations. ©Lucile Cabout sur Instagram

D’où t’es venue l’idée de te lancer à ton compte ?

J’ai toujours aimé créer avec mes mains, même lorsque je travaillais à Paris, dans le domaine de la communication digitale. J’ai voulu continuer en arrivant à Amsterdam. Ici, le champ des possibles semble encore plus large. Tout cela s’est fait progressivement et naturellement, avant qu’un concours de circonstances me permette de me lancer à mon compte. 

Qu’est-ce qui te plaît dans cet art ?

Le toucher, tout d’abord. Le textile, les fibres, c’est une sensation généralement assez agréable, douce… J’ai grandi dans ce respect des matières : j’ai cette image de ma mère – qui tricote beaucoup – et de la façon dont elle touche les pelotes de laine dans les magasins… Cette image me réchauffe le coeur ! Ce qui me plaît également, c’est la variété des couleurs possibles, qui offre un terrain de jeux enthousiasmant, ainsi que la liberté et la flexibilité d’expression offertes. On peut construire beaucoup de choses à partir des fibres.

Son ancien appartement et premier lieu de travail. ©Lucile Cabout sur Instagram

À quoi ressemble ton studio ? 

Mon studio se trouve au Volkshotel, un lieu qui combine hôtel, restaurant, espaces de travail et studios de créatifs. Je partage le mien avec trois illustratrices et une photographe. Je possède mon propre espace, avec un portant – mon outil de travail principal – situé dans un coin, mon bureau et un “moodboard” sur le mur. J’y accroche des idées d’inspiration, des petits bouts de laine, des cordes, mes produits… J’ai également essayé de décorer notre studio partagé avec quelques créations en macramé. L’autre partie de mon studio est chez moi, où je me trouve plus au calme et où je conserve aussi beaucoup de matériel.

Comment organise-tu tes journées de travail ?

Je n’ai pas vraiment de “journée-type”, je travaille plutôt par phases. Des moments de production, pendant lesquels je crée des pièces pour des commandes ou pour ma boutique en ligne, ou durant lesquels j’expérimente, souvent avec des restes de corde… Durant ces phases, je suis au calme, j’écoute souvent des podcasts en même temps. Lorsque je ne produis pas, j’alterne entre prospection,  gestion de projet, communication – avec la gestion du compte Instagram d’EKRU et la création d’une communauté autour du studio -, organisation de workshops et recherche d’inspiration. Me promener dans la rue, visiter un musée, voyager… constituent différentes sources d’inspiration. Il s’agit aussi de trouver le juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée – surtout lorsqu’on a commencé son activité en tant que loisir. ●

Pour découvrir l’univers de Lucile :

www.studioekru.com

Instagram : @studioEKRU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s